Marie Dorveaux

« Artiste peintre végane et humaniste art contemporain engagée cause animale, végane pour les animaux et pour la planète, préoccupée aussi par la pollution, le plastique et le gaspillage, Artiste plasticienne professionnelle depuis 15 ans, cotée sur Artprice, elle a participé à de nombreuses expositions dans la région, (Palais des congrès de Grasse, foire à Nice, salon d'art contemporain à Cannes, Nice, Aix, Marseille...

  A partir du mois de Janvier, exposition permanente à la galerie de la Baule, avenue Général de Gaule, et à la galerie à Paris Saint-Germain-des-Prés.

 Son action quotidienne (consomm'action) militante et pacifiste de ne plus consommer des animaux ou des produits d'origine animale, Marie DORVEAUX  souhaite sensibiliser le public, le questionner au travers de son travail. Elle y dénonce une société de profit et rentabilité d'une exploitation animale de plus en plus  inhumaine.(avec les multiples révélations chocs de L214) Le respect de la vie animale, êtres sensibles et intelligents prouvé par la science (appelé la sentience) est au cœur de son œuvre.

  Marie DORVEAUX  souhaite sensibiliser le public sur les dérives de la rentabilité de notre société de consommation devenue totalement absurde, dû au néolibéralisme de plus en plus néfaste pour la planète.

  En résumé, le travail de l'Artiste s'engage dans sa globalité au respect du Vivant  sous toutes ses formes, c'est à dire réconcilier l'humain, la nature et les animaux pour un monde plus juste et plus en harmonie. Marie DORVEAUX est une artiste altruiste, biocentriste, dans le même esprit que Mr Gérard Charollois.

 Son engagement : 25 % sous forme de don seront reversés à chaque vente à l'association des «gamelles du cœur" à Nice. Une association qui accueille tous les animaux en grave détresse (il y en beaucoup, hélas), de compagnie, de ferme, d'élevage dans leur refuge, la présidente Nicole est une femme dévouée et très engagée pour la cause animale »


Les Oeuvres de Marie Dorveaux sont diffusées par ARTSCAD ............   

 "Le lapin c'est moi"

   Sur le thème de la fourrure, des animaux dépecés vivants (lapins angoras, vison...)
une horreur absolue de maltraitance.. Il reste encore 9 élevages de visons en France.
Le dixième a été fermé grâce à L214 par les services sanitaires tant les animaux survivaient en cage dans le froid, la saleté et la boue. Les visons ont pu être placé en refuge.
70 x 70 cm, acrylique sur toile.

750 euros (€)

"Le masque" 

   Thème du mystique, de la malédiction, des rites païens ancestraux, du sacrifice animal. 

Le masque va s'enlever pour enfin faire  cesser la souffrance sur l'animal (ici le lapin) et le laisser en vie. 

46x38 cm, acrylique sur toile,

350 euros (€)
"La Main de l'homme"

 thème de la destruction qu'opère les humains sur la destruction des oiseaux et de la biodiversité. 
100x100 cm, acrylique sur toile,

950 euros
(€)
"Regarde-moi dans les yeux ... "

 le pélican cousu invective le spectateur sur la cruauté de la vivisection, les expériences sur les animaux, et lui demande en face de se responsabiliser face aux massacres de l'humain sur les animaux qu'il exploite..
 80x80 cm, acrylique sur toile,

800 euros (€)
"L'Agneau de Pâques I ... "

Interprétation d'après l'oeuvre de la Sainte famille avec Sainte Anne de Rubens. 
Thème de la place de l'animal dans les religions, le sacrifice de l'agneau tous les ans à Pâques qui se perpétue encore de nos jours.
Le poids des traditions commis sur les bébés animaux, comme par ex. le procès de l'horreur à l'abattoir de Mauléon, ce lundi 29 octobre.
74x60 cm, acrylique sur toile.

550 euros. (€)
"L'Agneau de Pâques II ... " 

Interprétation selon l'oeuvre de "La Sainte famille" de Raphaël, 
Toujours sur le thème de la place de l'animal dans notre société, qu'elle soit laïque ou religieuse.
L'enfant a ici aussi été remplacé par un agneau et le monstre derrière représente l'horreur de l'industrialisation de masse de la production de viande, la rentabilité, le rendement jusqu'à l'absurde puisqu'en plus il y a beaucoup de gaspillage au détriment des animaux.
Comment comprendre l'indifférence générale devant tant d'atrocité ?
70x60 cm, acrylique sur toile.

500 euros.(€)
"Entrez dans la danse ..."

La vraie richesse est celle du coeur.
L'homme dan ce tableau est représenté sans artifice, avec des vêtements en lambeaux, il est heureux.
Une joie s'en libère et crée ainsi une sorte de communion entre lui et le pélican.
Le bonheur peut se résumer à des choses simples, comme le chant des oiseaux, un sourire d'un enfant, une promenade avec son animal de compagnie, une discussion entre amis.
L'argent devient alors très superflu.
56x46 cm, acrylique mixte sur toile.

500 euros. (€)